Blanquer souhaite interdire l’écriture inclusive, on note. Mais il y a (bien) plus urgent là, non ?

La colère ne cesse de s'intensifier chez les lycéens qui réclament le bac intégralement au contrôle continu, en raison des cours en ligne, de la demi-jauge... Réaction de Blanquer ? Non. Mais il a un autre combat sur le feu : l'écriture inclusive...

La colère ne cesse de prendre de l’ampleur chez les lycéens à mesure que les deux épreuves finales du baccalauréat maintenues en présentiel (grand oral et philosophie) approchent.

Une grande partie des lycéens estime qu’ils n’ont pas pu étudier dans des conditions normales en raison des mesures gouvernementales permettants de lutter contre la pandémie de Covid-19.

Cours en ligne, demi-jauge… Ma classe à la maison qui ne fonctionne pas pendant plusieurs heures, comme l’ENT et Pronote… Les lycéens estiment qu’ils n’est pas normal qu’ils passent deux épreuves du baccalauréat en présentiel alors même qu’ils n’ont pas étudié en présentiel une grande partie de l’année, comme ce fut le cas l’année dernière.

Mais Blanquer semble avoir des préoccupations plus importantes :

Blanquer ne souhaite pas le contrôle continu intégral

Invité d’Europe Soir sur Europe 1 ce lundi, Jean-Michel Blanquer a indiqué ne pas être fermé à l’éventualité « d’aménagements possibles », mais pas « au contrôle continu intégral ». Nous vous proposons de visionner son passage.

Des syndicats appellent au blocage des lycées

Des syndicats lycéens, et notamment leMNL ont appelés au blocage des lycées de toute la France aujourd’hui. Selon eux, près de 100 lycées ont été bloqués. Ils appellent à de nouveaux blocus le 5 mai.


Mise à jour : Le #BTSCONTOLECONTINU est en tendance France

Le #BTSCONTOLECONTINU, ainsi que les termes « Jean-Michel Blanquer » et « Louis Boyard » (porte-voix des étudiants en BTS dans les médias) sont en top-tweet France à l’heure où nous écrivons cela.