Hier, journée mondiale de la liberté de la presse.. aujourd’hui, parlons de Cnews

À l'occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, nous avons décidé de parler de la chaîne passée leader des chaîne d'info : Cnews.

Nous vous parlions hier, dans la section « Ridiculous« , de Cnews, ou plutôt de l’analyse surprenante de l’un de ses invité…

Hier, Cnews est passée première chaîne d’info de France, alors nous avons décidé de changer notre programme et de ne pas parler de BFM aujourd’hui, mais (encore) de Cnews.

Cnews est une chaîne qui fait sans doute plus d’opinion que d’information, mais l’information est toujours là, à l’antenne, comme sur le site web, l’application et la version papier (parce que oui, Cnews est plus qu’une chaîne de télévision).

L’offre et la demande

Chacun le sait, la ligne éditoriale de Cnews penche très, très, très à droite. Vraiment très à droite…

Mais après tout personne ne met le couteau sous la gorge des téléspectateurs de la chaîne. Ils regardent Cnews justement parce que la ligne éditoriale de la chaîne leur permet d’entendre ce qu’ils veulent entendre, à savoir l’immigration, la sécurité, l’islam… Ce n’est pas un reproche, c’est le principe élémentaire de l’offre et de la demande.

Quand on est très à droite, on regarde Cnews, quand on est de gauche, on écoute Inter (c’est une tendance, pas un fait sociologique). C’est réducteur mais ça n’en reste pas moins réaliste. Ne nous voilons pas la face, on adore tous avoir raison, et quand l’on pense qu’il y a un grand-remplacement en France, écouter Cnews nous permet de conforter nos opinions.

Mais celui qui parle le mieux de ces lignes éditoriales qui s’opposent est sans Marc-Olivier Fogiel, DG de BFMTV.

« Cnews propose désormais une alternative totalement différente : une chaîne de débats et d’opinions. Un modèle qui s’adresse à une autre cible. »

Marc-Olivier Fogiel, directeur général de BFMTV

Il faut arrêter de demander aux médias, et donc aux journalistes de ne jamais orienter leurs propos. Ce sont des journalistes, mais ce sont avant tout des êtres humains qui ont un vécu, un passé, des convictions et une condition.. et tout cela les influence et les influencera, que ce soit volontaire ou purement inconscient.

Réponse à ceux qui veulent censurer Zemmour

La censure est contre-productive. La censure n’a jamais tu la pensée.

Mais surtout, la censure montre que ce que l’ont dit dérange, et pour certains, c’est le signe d’une désobéissance aux codes de la bien-pensance et du politiquement correcte, et c’est ce qu’ils cherchent.

C’est pourquoi, selon nous, il ne faut surtout pas qu’Eric Zemmour soit écarté de l’antenne. Il faut cependant qu’il ai une réelle contradiction, et pas une Christine Kelly qui essaie de le sortir des moments où il perd le contrôle du débat, comme devant Agnès Pannier-Runacher.

Pour conclure

Non, on ne peut pas tout dire sur une chaîne de télévision, comme on ne peut pas tout dire la rue ou sur les réseaux sociaux, et heureusement.

On ne peut pas inciter à la haine. Éric Zemmour a été condamné pour cela. Cnews a écopé d’une amende record de 200.000€ (infligée par le CSA)… Non, ce n’est pas normal que quelqu’un incite à la haine, mais nous ne devons pas censurer cette personne pour autant. Il faut simplement qu’il soit rappelé à l’ordre quand il dérape, en l’occurrence sur Cnews, c’est le rôle de Christine Kelly.